Faites enlever et valorisez
votre épave gratuitement !

Diesel ou Essence : qui est vraiment le plus polluant ?

 

Contrairement à l’essence, les arguments contre le diesel ont la vie dure, et cela ne s’est pas arrangé depuis l’histoire du dieselgate.

Rappelez-vous, un énorme scandale éclate en septembre 2015 : le constructeur Volkswagen a fraudé à grande échelle en truquant avec un logiciel les tests anti-pollution des moteurs de plus de 11 millions de voitures.

 

Depuis, la liste des fraudeurs ne fait que s’allonger, les enquêtes pour tromperies se multiplient, et les voitures diesel sont dans le collimateur des autorités et des associations de consommateurs.

 

Pourtant, les normes anti-pollution des voitures diesel se sont considérablement durcies ces dernières années.

 

Avec la généralisation de la réglementation Euro 6 en 2018, les constructeurs automobiles ont dû améliorer les dispositifs antipollution des dernières générations de diesels, faisant aussi bien en termes d’émissions d’oxyde d’azote ou de particules fines que les voitures à essence.

 

 

Alors pourquoi dit-on encore que les diesels polluent davantage ? Qui dit vrai ?

 

 

Tout d’abord, le diesel et l’essence ne sont pas responsables du même type de pollution.

 

Et pour répondre clairement à cette question, il faut savoir si l’on parle du parc existant ou des véhicules neufs, et à quel type de pollution on s’intéresse : émissions de gaz à effet de serre ? oxydes d’azote (NOx) ? Particules fines ?

 

Les données existantes que l’on peut trouver dans les études indépendantes sont nombreuses, complexes et diverses.

 

Néanmoins, de grandes tendances se distinguent :

 

  • Pour les gaz à effet de serre

 

Les gaz à effet de serre sont responsables du changement climatique. En France, c’est l’Ademe (l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) qui fournit les chiffres de la moyenne annuelle des émissions de CO2 (en g/km) des véhicules neufs.

 

Ici, l’institution confirme que c’est le diesel qui en émet le moins.

 

Ce résultat est dû au fait que les moteurs diesel brûlent moins de carburant au 100km (1,2 litre de différence avec les moteurs essence).

Même si ce résultat a été critiqué par l’ONG Transport & Environnement, il s’avère qu’en analysant le cycle de vie complet des véhicules d’une même gamme, le diesel reste moins émetteur de gaz à effet de serre que l’essence.

 

  • Pour les particules fines

 

C’est, à ce qu’on dit depuis toujours, le gros point noir des moteurs diesel, dénoncés pour l’émission de ces fameuses particules fines, très dangereuses pour la santé.

Depuis le durcissement des réglementations et la généralisation des filtres à particules, les voiture diesel n’émettent plus que quelques mg/km contre 50mg/km auparavant. C’est un énorme progrès qui vaut la peine d’être souligné.

 

Les moteurs essence, eux, en émettaient très peu… jusqu’à l’arrivée en 2007 des technologies d’injection directe en essence (IDE).

Les véhicules équipés de ces nouvelles technologies se sont mis à émettre jusqu’à 10 fois plus de particules fines que la norme autorisée de l’époque !

 

Heureusement aujourd’hui, les normes européennes ont les mêmes exigences pour les voitures essence que pour les diesels.

 

Petit bémol, certains scientifiques mettent en garde avec inquiétude : les filtres à particules des véhicules diesel ne laisseraient passer pratiquement plus de particules fines, mais n’auraient pas d’efficacité sur les particules ultrafines (d’un diamètre inférieur à 0,1 µm), bien plus dangereuses pour la santé à cause de leur taille et de leur composition.

 

  • Pour l’Oxyde d’Azote

 

L’oxyde d’azote est responsable de la mort prématurée de 7700 personnes en France chaque année, et le secteur du transport émet 62% des émission de NOx.

L’ICCT (International Council on Clean Transportation) a mené une enquête sur le terrain en examinant les véhicules en conditions réelles d’utilisation.

Le verdict est sans appel : les normes pour le diesel sont rarement respectées : pour preuve, seulement 25% des familles des véhicules diesels étudiés vendues en 1997 et 2001 respectent les normes en vigueur de leur époque.

 

 

goodbye-car vous propose de faire enlever votre vieille voiture pour qu'elle soit recyclée par des professionnels agréés. Trouvez le centre le plus proche de chez vous !

 

 

 

Le conducteur a aussi un rôle à jouer dans la pollution

 

Sachez qu’à votre niveau et sans changer de voiture, vous émettez plus ou moins de pollution.

Selon le mode de conduite, la variation des émissions de NOx peut aller jusqu’à 400%, et celle des émissions de CO2 jusqu’à 20% !

En plus de cela, entretenir sa voiture joue aussi un grand rôle sur la pollution que vous émettez :

  • Entretenez votre filtre à particules
  • Tenez compte de l’usure de vos pneus et de vos freins

 

 

 

Pour conclure, qui pollue le plus ?

 

Comme vous avez pu le constater, la réponse ne peut pas être aussi simple.

Nous savons que le diesel émet moins de dioxyde de carbone et de monoxyde de carbone que l’essence, mais il émet davantage d’oxydes d’azote.

Notons tout de même qu’il y a une très grande diversité de résultats entre les modèles de véhicules : par exemple, le diesel le plus performant peut être meilleur en termes d’émissions que n’importe quel véhicules essence.

Enfin, le type de conduite et l’entretien du véhicule sont clés dans cette équation.

 

 

-------------------------------------------------------

 

Artciles qui pourraient vous intéresser :

Faut-il encore acheter un diesel en 2020 ?

Comment sont recyclées les batteries des voitures électriques ?

Goodbye-car, invité à l'émission AUTO-RADIO sur RTL en février 2020
 

N'hésitez pas,
je suis là pour vous aider !