Faites enlever et valorisez
votre épave gratuitement !

PRIME A LA CONVERSION 2020, BONUS ET MALUS : QUELS SONT LES CHANGEMENTS ?

Alors que le budget 2020 relevant du ministère de la transition écologique a été voté ce 5 novembre 2019, arrêtons-nous sur les changements en ce qui concerne la prime à la conversion.

 

Le secteur est en mouvement constant depuis quelques temps, et le gouvernement cherche de plus en plus à inciter et encourager le développement des voitures électriques et hybrides rechargeables : après avoir modifié cet été 2019 les conditions d’attribution de la prime à la conversion, celui-ci a créé de nouvelles règles pour le bonus-malus 2020.

 

Voyons cela de plus près :

La prime à la conversion évolue au profit de l’hybride rechargeable et des véhicules électriques

  • Les véhicules haut de gamme (c’est à-dire ceux dont le coût d’acquisition est supérieur à 60 000€) n’y auront plus droit.
  • Le seuil d’éligibilité du taux d’émission de CO2 passe de 122g de CO2/km à 116g, ce qui exclut un très grand nombre de véhicules thermiques populaires neufs et d’occasion.
  • Cette nouvelle version de la prime à la conversion ne concernera plus que 3 types de véhicules : les électriques, les Crit’Air 1 et Crit’Air 2 immatriculés à compter du 1er septembre 2019 pour les véhicules diesel. Ce qui signifie que tous les véhicules diesel immatriculés avant cette date sortent du dispositif.
  • Les personnes morales (sociétés) sont désormais exclues du dispositif.

Autre changement d’importance, la prime à la conversion dépend désormais de votre revenu fiscal de référence par part (RFR)*.

*Exemple : Le RFR est de 15 000 € et le nombre de parts du foyer fiscal est de 3, alors le RFR  par part est de 5 000 € (< à 13 489 €).

 

Voici ce à quoi vous pouvez prétendre en fonction de vos revenus :

  • Pour l’achat d’une voiture électrique neuve ou d’occasion rejetant moins de 20g de CO2/km :
    • Revenu fiscal inférieur à 13 489€ : jusqu’à 5000€
    • Revenu fiscal supérieur à 13 489€ : jusqu’à 2500€
  • Pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable émettant entre 21 et 50g de CO2/km :
    • Revenu fiscal inférieur à 13 489€ : jusqu’à 5000€
    • Revenu fiscal supérieur à 13 489€ : jusqu’à 2500€
  • Pour l’achat d’une voiture thermique rejetant moins de 117g de CO2/km et classée Crit’Air 1 ou Crit’Air 2 immatriculée après le 1er septembre 2019 :
    • Revenu fiscal inférieur à 13 489€ : jusqu’à 3000€
    • Revenu fiscal supérieur à 13 489€ : vous n’êtes pas éligible
  • Pour l’achat d’un 2 roues, 3 roues et quadricycle électrique :
    • Revenu fiscal inférieur à 13 489€ : jusqu’à 1100€ si le véhicule est neuf
    • Revenu fiscal supérieur à 13 489€ : 100€

 

Rendez-vous sur notre simulateur ci-dessous pour consulter le montant des primes auxquelles vous pouvez prétendre et pour quels véhicules.

 

 

Le malus écologique version 2020 profite aux électriques et aux hybrides

Après l’évolution de la prime à la conversion, c’est au tour du malus écologique, attendu pour janvier 2020, de se durcir. Le gouvernement, à travers ce tour de vis, compte bien mettre la pression aux constructeurs afin qu’ils construisent des véhicules qui respectent une moyenne d’émissions de 95g de CO2/km (objectif européen à atteindre d’ici 2021).

Qu’est-ce qui change en détail ?

  • Dès le 1er janvier 2020, le malus écologique se déclenchera à partir de 110g de CO2/km contre 117g auparavant. Son seuil maximal passe, quant à lui, de 191 à 173g.
  • Son montant minimal passe de 35 à 50€ tandis que son montant maximal explose, en passant à 12 500€ dès 173g de CO2.
  • A cause de l’arrivée de la nouvelle homologation WLTP, il y aura deux grilles de malus. La première, basée sur la norme NEDC, entrera en vigueur au 1er janvier 2020 tandis que la deuxième grille arrivera entre mars et juin, à l’arrivée de la nouvelle homologation WLTP.

 

Et qu’en est-il du nouveau bonus écologique ?

En ce qui le concerne, il n’y a qu’une seule évolution majeure attendue au 1er janvier 2020 : l’augmentation de 50% du montant de cette aide, soit 131 millions d’euros de plus par rapport à 2019. Malgré les demandes répétées pour élargir ce bonus écologique aux hybrides rechargeables, son montant de 6000€ reste exclusivement réservé aux véhicules électriques.

 

Ces mesures boosteront-elles les marchés de l’électrique et de l’hybride rechargeable ? Les constructeurs suivront-ils le mouvement ? Réponse en 2020 !

 

Rappel : Quels sont les véhicules à détruire pour bénéficier de la prime à la conversion ? 

Pas de changement de ce côté-là, les critères à respecter sont identiques à la prime, l'objectif affiché étant de vider le parc automobile des véhicules les plus anciens, à savoir :

  1. Les véhicules ESSENCE d’avant 1997 (Norme EURO 1 / Non classés en vignette Crit'Air)

  2. Les véhicules DIESEL d’avant 2001 pour tout le monde (Norme EURO 1 & 2 - Non classé & Crit'Air 5)

  3. Les véhicules DIESEL d’avant 2006 pour les ménages non imposables (Norme EURO 3 - Crit'Air 4)

 

Attention : Le véhicule doit appartenir au bénéficiaire de la prime à la conversion depuis au moins un an, être assuré à la date de remise pour destruction, être immatriculé en France, ne pas être gagé et ne pas être considéré comme un véhicule endommagé, et enfin il doit être remis dans les 6 mois pour destruction à un centre VHU agréé.

 

goodbye-car vous propose de faire enlever votre vieille voiture pour qu'elle soit recyclée par des professionnels agréés. Trouvez le centre le plus proche de chez vous !

Nous contacter